"L'amour du prochain" Charline.

Publié le par 1ères S2 et S3

L’AMOUR DU PROCHAIN

 

Qui a vu le crapaud traverser la rue ?

C’est un tout petit homme : une poupée n’est pas plus minuscule.

Il se traîne sur les genoux : il a honte on dirait,

-Non. Il est rhumatisant, une jambe reste en arrière, il la ramène.

 

Où va-t-il ainsi ? Il sort de l’égout pauvre clown.

Personne n’a remarqué ce crapaud dans la rue ;

Jadis, personne ne me remarquait dans la rue.

Maintenant, les enfants se moquent de mon étoile jaune.

Heureux crapaud !...Tu n’as pas d’étoile jaune.

 

Max Jacob (Drancy)

 

 

Max Jacob est né en 1876 à Quimper et mort en 1944 dans le camp de Drancy.

Ami de Picasso, Cocteau et Guitry, il fut poête, romancier, essayiste, épistollier et peintre.

Juif de naissance, il se fit baptiser en 1915, à l’âge de 39ans.

Cependant, il est arrêté par les membres de la Gestapo d’Orléan en 1944 et amené au camp de Drancy. Lors de son transfert, il écrit “L’amour du prochain“ qu’il adresse au curé de Saint-Benoit.

Il mourra d’épuisement quelques jours plus tart, malgré la tentative de son ami Jean Cocteau pour le sortir de là.

 

Ce texte est composé de neuf vers. Il est de forme libre, avec  une ponctuation fortement présente. De plus, il y est question d’un crapeau, il se rapprocherait donc presque d’une fable puisque à travers l’histoire de cet animal, il cherche à nous dénoncer plusieurs faits.

 

 

 

Dans ce texte, l’auteur y exprime la souffrance et la honte que peut ressentir le peuple juif. En effet,  il commence par décrire un crapeau. On peut voir en cet animal un homme de religion juive, rabaissé, ne pouvant à peine marcher...

Il doit même se cacher dans les égouts, peut être par peur des autres et de leurs actes envers lui ?!

Cet animal semble repoussant, maladif, chétif, pourtant personne ne le remarque.

Puis, au septième vers, l’auteur prend du recul et nous fait ressentir sa nostalgie envers cette époque, qui nous semble pourtant bien triste.  Il regrette et explique à quel point l’animal peut avoir de la chance. En effet, avant, personne ne faisait attention à lui, même s’il devait se cacher. Aujourd’hui, à cause d’une simple étoile jaune, les enfants se moquent de lui !

Grâce à cette histoire imagée, l’auteur exprime toute la souffrance qu’il a pu subir jusqu’ici, ainsi que celle du peuple juif. Ce sentiment a été renforcé par l’étoile jaune, symbole instauré par Hitler pour toutes personnes ayant un lien étroit avec cette religion, qui inscitait à la discrimination.

 

L’auteur montre également sa non-croyance en l’avenir. En effet, les enfants représentent habituellement cette notion, or, içi, ils sont les responsables du mal. On peut donc imaginer que si même des personnes, si jeunes et normalement si innocentes puissent être capables de moqueries pour un détail tellement insignifiant qu’est la religion, ils grandiront avec cette mentalité et la feront perdurer.

 

Finalement, grâce à ce texte écrit lors du voyage de sa déportation, Max Jacob a voulu se révolter contre la souffrance des juifs ainsi  que de la sienne, même s’il était au fond chrétien. Il veut dénoncer la méchanceté et l’influençabilité des personnes. En effet, même sans cette si tristement connue étoile jaune, les juifs ont toujours été mis à part. Minoritaires, ce sont toujours eux que l’on incriminait et que l’on mal traitait. De plus, l’arrivée de ce simple morceau de tissu a augmenté cette méfiance envers eux et la discrimination.

L’auteur s’élève donc bien sûr contre le nazisme, mais aussi contre la naïveté des gens et leur méchanceté naturelle.


J'ai choisi cette image car je trouvais qu'avec un thème aussi grave que celui-ci, quelque chose de simple et d'émouvant était de rigueur. La musique accompagnant ce texte est celle qui a accompagnée "Le Pianiste" de Roman Polanski. Il raconte l'histoire d'un Juif qui réussi à se sortir de cette Guerre grâce à son talent de musicien. Le film a gagné la Palme d'or de Cannes en 2002 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

search here 04/12/2014 10:58

I really like this short story about that yellow star. We usually make star like this using paper and stick. The author use simple words to narrate this story and he also tried to keep this story short and simple.