J'aurais rêvé ma vie... de Jules Supervielle [alex.B]

Publié le par 1ères S2 et S3

J'aurai rêvé ma vie...

J'aurai rêvé ma vie à l'instar des riviéres
Vivant en même temps la source et l'océan
Sans pouvoir me fixer même un mince moment
Entre le mont, la plaine et les plages dernières.

Suis-je ici, suis-je là? Mes rives coutumières
Changent de part et d'autre et me laissent errant.
Suis-je l'eau qui s'en va, le nageur descendant
Plein de trouble pour tout ce qu'il laissa derrière?

Ou serais-je plutôt sans même le savoir
Celui qui dans la nuit n'a plus que la ressource
De chercher l'océan du côté de la source
Puisqu'est derrière lui le meilleur de l'espoir?





J'aurai rêvé ma vie, poème du 19eme siecle écrit par Jules Suprvielle. On peut d'or et dèja penser que par son titre, le poème va raconter ce que l'auteur aurais aimé faire ou plutôt accomplir dans sa vie ou dans des moment plus précis.
Ce poème est formé de 3 quatrins avec des rimes embrassées ( ABBA ABBA CDDC ) et les vers sont tous des alexandrins. On peut remarquer que l'auteur utilise le champ lexical de la nature et cela peut rappeler ce poème est issu du romantisme grâce en particulier à l'utilisation du prenom personnel "je" dans les vers n°1 et 5 par exemple.
De plus, cela fait ressentir que l'auteur peut chercher une quête ou accomplir un voyage qu'il n'a pu réaliser étant plus jeune ( vers n°1 et 3 ). On peut voir egalement que l'auteur se cherche, on voit bien qu'il ne sait pas réellement qui il est ni si celui-ci est sous la forme d'humain ou sous la forme d'eau comme il fait remarquer a plusieurs reprise ( vers n°7 et 1
1 ). On peut en conclure que l'auteur ( ou son âme ) cherche le grand aire, à s'évader.








J'ai choisi cette image car elle représente assez bien ce que peut rechercher l'auteur, l'évasion, le grand aire, la montagne...

Commenter cet article

JP Mahé 22/07/2010 10:10


Bonjour,

Jules Supervielle est un poète du XXème siècle, pas du XIXème . Il est décédé en 1960... Cordialement, JPM


M. Urnauer 28/05/2009 23:56

Attention à ne pas confondre lyrisme et romantisme : ce n'est pas parce que l'auteur s'exprime à la 1ère personne qu'il est forcément inspiré par le Romantisme !...