Le dormeur du Val (Nicolas)

Publié le par 1ères S2 et S3

                      Arthur Rimbaud est né le 20 le octobre 1854 à Charleville. Il vient à Paris à l'âge de dix-sept ans ou il entame une liaison avec Verlaine qui se termine mal, sous le choc, il compose Une saison en enfer. A vingt ans, il part faire des voyages dans le monde et n'écrit plus jusqu'à sa mort en 1891. Il a écrit de nombreux poèmes comme sensation, ma bohème ou dans le cas présent, Le dormeur du Val. L'oeuvre de Rimbaud a profondément influencé la poésie moderne.

C'est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent; où le soleil de la montagne fière,
Luit; C'est un petit val qui mousse de rayons.


Un soldat jeune bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pale dans son lit vert où la lumière pleut.


Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme:
Nature, berce-le chaudement: il a froid.


Les parfums ne font plus frissonner sa narine;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au coté droit.

Arthur Rimbaud



                     Ce poème est un alexandrin écrit en quatre strophes, deux quatrains et deux tercets: C'est donc un sonnet. Il utilise beaucoup de rejets et d'enjambements qui permettent de changé la "structure" traditionnel du sonnet, vers 3-4, 6-7, 13-14 pour les rejets et vers 9-10 et 11-12 pour les enjanbements. Les thèmes principaux sont la nature et la mort. La nature avec le cadre ou se déroule le récit, "trou de verdure où chante une rivière ", "herbes", "soleil de la montagne", "nature", parfums" nous permet de situer la scène et la beauté de l'endroit, à première vue nous pourrions penser que c'est un poème est lyrique. Si nous ragardons bien, nous pouvons constater que la  mort est évoquée tout au long du poème de manière implicite. En effet le "trou de verdure" peux faire penser a une tombe, le soldat est bouche ouverte ce qui nous fait penser qu'il est mort, "souriant comme 
Sourirait un enfant malade" peux nous faire penser à un visage crispé, sans vie, le vers 12 évoque le même sentiment, "berce le chaudement: il a froid" nous confirme encore dans cette hypothèse, son cadavre est gelé. Le poème ce termine en disant
"il a deux trous rouges au côté droit" ce qui ne nous laisse plus de doutes. Si l'on veut encore aller plus loin dans l'interpretation nous pourrions dire que l'auteur en écrivant "la lumière pleut" évoquait la tristesse, les larmes. Rimbaud montre qu'elles conséquence à la guerre et nous montre avec cette opposition beuté de la nature/mort à quel point elle est laide.
                   De part ce poème, Rimbaud dénonce la guerre de manière légère mais sans perdre de son impact et c'est cela qui me plait. Sachant à quelle époque il l'a écrit, ce poème est le reflet de sa grande maturité et de son talent. 




 Cette peinture a été faite spécialement pour illustrer ce poème, je n'ais pas retrouvé le nom de son auteur mais je la trouve très belle. Comme elle a été spécialement été créé pour illustrer le poème elle reflète au mieux la situation et illustre bien le contraste entre le paysage et le soldat en rouge qui évoque "les deux trous rouges".

Commenter cet article