"Le Musée Grévin" ( Maxime)

Publié le par 1ères S2 et S3

Louis Aragon (1897-1982) Il fit des études de médecine mais devient rapidement écrivain et poète français. Il fut l'un des chefs de file et l'un des "créateurs" du surréalisme et du dadaïsme parisien entouré de Paul Eluard et André Breton. Son adhésion au parti communisme en 1927 l'ammena à un profond engagement jusqu'à sa mort. Membre de la Résistance de la seconde guerre mondiale ( à partir de 1941), il publia clandestinement de nombreux poèmes dans lesquels l'amour de la patrie est lié étroitement à la femme "aimé".
Il écrivit Le Musée Grévin sous le pseudonyme de François-la-colère en 1943.

Le Musée Grévin

Je vous salue ma France aux yeux de tourterelle
Jamais trop mon tourmant mon amour jamais trop
Ma france mon ancienne et nouvelle querelle
Sol semé de héros ciel plein de passereaux

Je vous salue ma France où les vents se calmèrent
Ma france de toujours que la géographie
Ouvre comme une paume aux souffles de la mer
Pour que l'oiseau du large y vienne et se confie

Je vous salue ma France où l'oiseau de passage
De Lille à Roncevaux de Brest au Mont-Cenis
Pour la première fois a fait l'appretissage
De ce qu'il peut coûter d'abandonner un nid

Patrie également à la colombe où l'aigle
De l'audace et du chant doublement habitée
Je vous salue ma France où les blés et les seigles
Mûrissent au soleil de la diversité

Je vous salue ma France où le peuple est habile
A ces travaux qui font les jours émerveillés
Et que l'on vient saluer de loin dans sa ville
Paris mon coeur trois ans veinement fusillé

Heureuse et forte enfin qui portez pour écharpe
Cet arc-en-ciel témoin qu'il ne tonnera plus
Liberté dont frémit le silence des harpes
Ma France d'au-delà le déluge salut

Louis Aragon


Ce poème est composé de 6 quatrains écris en alexandrins. Les rimes sont croisés tout au long du poème. La ponctuation est inexistante. l'énoncialteur est explicite: le poète grâce à la redondance de "Je".
On remarque beaucoup d'images et de métaphores très expressives (l'oiseau=soldat) comme (v12) "abandonner son nid" = partir au front, quelques comparaisons permettent de partager les émotions du poète (v7) "comme une paume aux souffles de la mer".
Le poème l'amour ( de la France) et la guerre, ce qui propre au style d'Aragon. Il oppose d'autres termes au cour du poème, ciel et sol (v4).
La répétition de "Je vous salue ma France" et l'anaphore de "Ma France" créé un rythme de chant patriotique. Cette musicalité est renforcée par quelques assonances [ou] [o] et allitérations [r] qui facilitent la mémorisation. D'ailleur ce poème peut être chanté grâce à une formes (strophes=>couplets) et une sonorité qui s'y prête particulièrement.

La visée du poème est donc de "se souvenir" d'un évènement marquant ici exprimé avec un émotion particulière, d'une part patriotique et d'une autre part de révolte, de désarroi ou même de colère. Les circonstances qui ont poussé les poètes dans un certaine clandestinité à jouer avec l'écriture et ses procédés pour éviter la censure est une marque de leurs inplication dans le conflit.
Aragon soulève une veine patriotique et de la fraternité à travers la nature la terre et la France. Ce poème de résistant délivre un message d'espoir de paix d'maitié, d'amour et de liberté comme la plupart de ses semblables. C'est-à-dire que ce poèmes "militant" rappelle des valeurs partagées par les français pendant l'Occupation qui peuvent ainsi Se reconnnaitre et s'émouvoir.
Voilà à quoi me fait penser l'annociation de ce poème. Un appel patriotique de la marianne (=la France) au soldat français à se battre pour elle.

Commenter cet article