RONSARD 58 de Gainsbourg

Publié le par L. Urnauer

RONSARD 58

PAR SERGE GAINSBOURG

 ( Paroles: Serge Barthélemy. Musique: Serge Gainsbourg 1962 "Du chant à la une ! ..." © 1962 - Editions Warner Chappell )



 Tant qu't'auras ma belle de chouettes avantages
T'auras des amants t'auras du succès
T'auras des vacances sur les beaux rivages
 Et des bikinis à tout faire craquer
T'auras des visions t'auras des bagnoles
Des types bien sapés te f'ront du baise-main
Tu f'ras des sourires tu joueras ton rôle
Mais tu n'seras jamais qu'une petite putain

Putain des trotoirs putain des palaces
Pour les mecs dans l'fond c'est le même tabac
On lui paye son prix on s'en débarrasse
Faut qu'elle fasse l'amour et pas d'embarras
D'ailleurs un beau jour ma bath petite môme
Faudra qu'tu t'décides à passer la main
 Alors en chialant tu t'diras qu'ma pomme
Elle avait du bon en tant qu'écrivain

C'est tout c'que t'auras mes vers à la gomme
Ma littérature dont tu t'es foutu
C'est tout ce que tu auras pour t'rappeler les hommes
Tes anciens tordus qui t'regarderont plus
C'est le seul miroir où tu n'seras pas moche
Il est garanti pour l'éternité
Le vieux père Ronsard n'était pas une cloche
Quand il disait ça à sa mijaurée
À sa mijaurée, à sa mijaurée

Publié dans exemple de M. Urnauer

Commenter cet article