La coccinelle, de Victor Hugo [Marie]

Publié le par 1ères S2 et S3

La coccinelle est un petit poème extrait du premier livre composant le recueil Les Contemplations de Victor Hugo, publié en 1856. Les 11 000 vers du recueil comptent parmi les plus beaux poèmes de la poésie française. Victor Hugo y est à l'apogée de son art poétique.


La Coccinelle

Elle me dit: «Quelque chose
Me tourmente.» Et j'aperçus
Son cou de neige, et dessus,
Un petit insecte rose.

J'aurais dû, mais, sage ou fou,
A seize ans, on est farouche, 
Voir le baiser sur sa bouche
Plus que l'insecte à son cou.

On eût dit un coquillage;
Dos rose et taché de noir.
Les fauvettes pour nous voir
Se penchaient dans le feuillage.

Sa bouche fraîche était là;
Je me courbai sur la belle,
Et je pris la coccinelle;
Mais le baiser s'envola.

«Fils, apprends comme on me nomme»,
Dit l'insecte du ciel bleu,
«Les bêtes sont au bon Dieu;
Mais la bêtise est à l'homme.»

Victor Hugo, Paris, mai 1830.


La coccinelle est un petit poème extrait de la première partie des "Contemplations", grand poème lyrique de Victor Hugo. Le poème est découpé en cinq strophes composées de quatrins. Les vers sont des heptosyllabes, ils sont courts et offre donc une certaine légèreté à l'ensemble. Le titre est frais et déroutant, il évoque l'espièglerie et l'innocence de l'enfance. Le poème se présente telle une petite histoire, voire une fable. Il évoque l'apprentissage amoureux ainsi que l'approche du premier baiser. Victor Hugo, est âgé de 54 ans lorsqu'il compose ce poème il y peint la naïveté adolescente au travers de l'échec d'un baiser volé.



Cette image représente assez bien le poème, elle symbolise le doux glissement de l'enfance à l'adolescence. D'un côté, la peluche et les histoires pour enfant, de l'autre la jeune fille debout en quête d'une toute nouvelle indépendance. Les deux sont encore proches, mais le temps va, inexorablement, les éloigner.

 

Commenter cet article

M. Urnauer 31/05/2009 22:28

En guise de commentaire, j'ai connu plus long ...
mais c'est léger ! et frais !...