Quentin - Lettre d'appel…

Publié le par 1ères S2 et S3

Tu n'avais que quelques jours quand j'ai du vous quitter
La vie, ta mère et toi ma petite Libertée
Et oui, ma petite fille, et oui, je devais partir sans savoir si j'allais revenir
Tout ceci à cause d'une foutue lettre d'appel
Et pourtant des textes où des hommes ont dit, si tu es père de famille ne t'en
fais pas tu ne partiras pas.
Vérité mensongère, mais simple vérité tu n'auras jamais connu ton père
Et puis après quelques jours de guerre,
J'ai appris que ta mère t’a abandonné
Mais que pouvais-je faire, j'étais sur le front et non à tes cotés.
A présent j'espérais seulement que la famille à qui on allait te confier serait capable de t'élever comme moi je l'aurais fait.
Maintenant je n'ais plus que mes yeux pour pleurer
De toi, je ne connais rien,
De moi, tu ne connais rien,
Et pourtant nous sommes Père et Fille
Quel dommage, gâcher des moments probablement inoubliables
Tout cela à cause d'une foutue guerre sûrement évitable
Et je pense à tous ces pères de famille qui ont du laisser leurs enfants derrière eux
A tous ces pères de famille auxquels on a dit : ' prenez un fusil, tirez sur l'ennemi et vous aurez libéré votre pays '
Quel gâchis,
Néanmoins ce n'est pas pour refaire l'histoire de la guerre que je t'écris,
Mais seulement pour savoir si tu acceptes d'être ma fille..
Des paroles douloureuses pour moi, mais bien réelles
Tu n'as jamais connu ton père, peut être que je n'en vaux pas la peine
A présent seule une réponse de ta part m'importe,
Quelle soit positive ou négative peu m'importe,
J'aurai eu la réponse d'une jeune demoiselle
Qui demeurera à jamais dans mon cœur paternel.

De ton père que tu n'as jamais connu,
A toi ma petite fille que j'aime...

Commenter cet article